LES AMIS DE LAVOISIER

portrait.jpg (17582 octets)

Portrait de Lavoisier par Mademoiselle Brossard-Beaulieu

(collection privée)

usa

ENGLISH

 

Introduction
 
L'image traditionnelle d'Antoine Laurent Lavoisier, fondateur de la chimie moderne et fermier général, guillotiné à Paris sur la place de la Concorde le 8 Mai 1794, en pleine Terreur, doit beaucoup aux ouvrages écrits lors du premier centenaire de la Révolution française. Quatre chimistes en sont les auteurs: Jean-Baptiste Dumas, Édouard Grimaux, Marcelin Berthelot et Adolphe Wurtz, père de la formule célèbre: "La chimie est une science française: elle fut constituée par Lavoisier, d'immortelle mémoire."
Des opinions aussi tranchées ont conduit certains historiens des sciences à contester à Lavoisier le contenu, l'importance et la propriété même de la révolution chimique. Tout au long de l'année 1994, les manifestations qui ont marqué le bicentenaire de sa mort ont cherché à analyser son rôle novateur en chimie et dans tous les domaines qu'il a illustrés: la géologie, la minéralogie, l'agronomie, l'industrie, l'hygiène publique, la physiologie, la biologie, l'économie politique et l'administration des finances de l'État.
Le visage de Lavoisier reste familier grâce au portrait peint en 1788 par Jacques Louis David et visible au Metropolitan Museum of Art de New York. Élégant, en habit noir, perruque poudrée et chaussures à boucles d'argent, il est assis dans un salon Louis XVI, auprès de sa jeune épouse et collaboratrice, Marie-Anne Pierrette qui, debout et en robe blanche se penche vers lui. La scène évoque l'idéal de réussite sociale d'un riche bourgeois fraîchement anobli. La liasse de documents qu'il corrige et l'amoncellement d'instruments étranges qui l'entourent soulignent sa qualité d'intellectuel et de savant. Mais ce que le tableau ne révèle pas, c'est l'extraordinaire diversité des talents, le goût de l'action et le sens de l'organisation de cet honnête homme, l'originalité et le modernisme de ses idées dans tous les domaines.
 

 

RUBRIQUES DU SITE

usa
ENGLISH

 

I LAVOISIER (1743-1794)

II
BUTS DE L'ASSOCIATION

III
SITES SUR LAVOISIER

IV
INFORMATIONS

 


I LAVOISIER (1743-1794)

rondbleuVie et Oeuvres de Lavoisier (1743-1794)
.
1) Lavoisier honnête homme
2) Lavoisier chimiste
3) Lavoisier hygiéniste
4) Lavoisier physiologiste
5) Lavoisier biologiste
6) Lavoisier économiste
7) Lavoisier grand commis de l'État
8) Lavoisier. Un savant au service des Arts
9) "La République n'a pas besoin de savants
rondbleuBibliographie

 

rondbleuCorrespondance de Lavoisier

 

rondbleuLa Galerie d'images de Lavoisier

 

rondbleuPrésentation de livres autour de Lavoisier
 

RETOUR


II BUTS DE L'ASSOCIATION

  • Faire connaître Antoine-Laurent de Lavoisier (1743-1794), fondateur de la chimie moderne.

  • Diffuser l'information sur les recherches contemporaines concernant la vie et l'œuvre de Lavoisier.

  • Mettre à jour la bibliographie sur Lavoisier.

  • Rechercher et faire connaître des textes inédits de Lavoisier.

  • Créer un forum Lavoisier.

  • Apporter un soutien au Comité Lavoisier de l'Académie des Sciences, chargé d'éditer la correspondance de Lavoisier :
    23, Quai Conti, 75006 Paris, France -Tel. (33) 1 44 41 43 85.
    Email:
    mailto:archives@academie-sciences.fr

RETOUR

 
III SITES SUR LAVOISIER

 

RETOUR


IV INFORMATIONS

LA PREMIERE BIOGRAPHIE DE MADAME LAVOISIER
 
En Octobre 2003, Jean-Pierre Poirier a publié la première biographie de Madame Lavoisier (1758-1836). Née Marie Anne Paulze, fille d'un Fermier général, elle a épousé Lavoisier lorsqu'elle avait 13 ans. Elle n'a pas eu d'enfant et, pendant 22 ans, elle a été la secrétaire et l'assistante de son mari. Douée pour les relations publiques, elle l'aida à faire triompher dans toute l'Europe la révolution chimique.
Pierre Samuel Du Pont de Nemours, qui, selon toute vraisemblance, fut son amant, lui donna le goût de la vie politique et économique. Emprisonnée pendant la Terreur, elle échappa de justesse à la guillotine. En 1805, elle épousa le comte Rumford, savant anglais qui s'était battu contre les Insurgents Américains au moment de la guerre d'Indépendance. Elle ne réussit pas à former avec lui la même sorte d'association savante que celle qu'elle avait connue avec Lavoisier; ce second mariage se termina par un divorce.
 
L'objet de ce livre est d'évaluer de façon précise les talents de chimiste de Madame Lavoisier, de définir la nature exacte de sa contribution à la révolution chimique et en même temps de montrer son ouverture d'esprit: elle formule sur les problèmes politiques, économiques et sociaux de son époque des réflexions d'une pertinence et d'une liberté d'expression remarquables. Cette femme des Lumières est aussi une femme moderne.
 
Jean-Pierre Poirier, La Science et l'Amour. Madame Lavoisier, Paris, Éditions Pygmalion, 2004. 21 euros.
 
 
 
LA COLLECTION MINÉRALOGIQUE DE LAVOISIER
AU MUSÉE LECOQ
 
Le Muséum d'Histoire Naturelle de Clermont-Ferrand, Musée Lecoq, abrite la collection de minéralogie d'Antoine Laurent de Lavoisier. Elle fut donnée à la ville de Clermont-Ferrand par Léon de Chazelles dont l'épouse, Jeanne de Sugny, petite nièce de Madame Lavoisier, avait hérité à la mort de cette dernière. La collection comprend aussi des échantillons de roches, de fossiles, de botanique et de zoologie, environ 3500 objets dont 932 sont en bocaux de verre soufflé. Elle fait l"objet d'un travail d'inventaire dirigé par Stéphane Pelucchi.
 
Il existe trois inventaires: le premier, ancien, fait par Mademoiselle de Chazelle qui a hérité de cette collection et en a fait don à la ville de Clermont-Ferrand; le deuxième fait en 1881 par le conservateur du musée; et le troisième inventaire, incomplet, fait en 1995, ne concerne que les bocaux. L'inventaire informatique de la collection n'est pas commencé. Elle a fait l'objet d'un article du professeur Deluzarche, in l'actualité chimique, janvier-février 1987, p 7 à 11.
De plus, le Musée Lecoq possède un catalogue manuscrit d'origine et deux inventaires dressés dans deux catalogues différents, datant de 1856-1857, qui reflètent l'état de la collection 20 ans après son don par Léon de Chazelles.
 
Pour renseignements complémentaires, s'adresser à: Pierre Pénicaud, Directeur du Musée Lecoq . e-mail: museum.lecoq@nat.fr
 
 
Ce site a été conçu et rédigé par Jean Pierre Poirier, auteur de " - Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794), Paris : Éditions Pygmalion-Gérard Watelet, 199.3. Il a été réalisé par Martin Comar.
 
 

RETOUR

 

Accueil

 

Pour en savoir plus:jp.poirier@bigfoot.com

 

index.html

 

Mise à jour en novembre 2004